Vintage : mode ou retour aux sources ?

Selon le Petit Larousse, sont qualifiés de vintage, les vêtements et accessoires désuets des précédentes décennies et qui sont remis au goût du jour pour en faire de parfaits modèles de tendance du moment. D’un point de vue plus précis, le vintage définit les codes esthétiques d’après-guerre jusqu’aux années 90. En d’autres mots, tout ce qui touche notre plus tendre enfance. Faire un retour en arrière est-il donc propice pour lancer une nouvelle mode chez les fashionistas les plus chevronnées ou s’agit-il tout simplement d’un besoin de revivre certains souvenirs marquants ? Réponse à la question dans cet article.

En quête de valeurs sûres

vintageAdopter un style vintage ne veut pas forcément dire, être à la mode car certaines personnes font un grand retour vers le passé puisqu’elles éprouvent un grand besoin de se rassurer.
Se rassurer d’une valeur meilleure, une valeur authentique qui demeure enfouie dans les vestiges d’un passé meurtri par la guerre. Ceci dit, on cherche donc à se replier vers ce passé puisque l’on pense que l’avenir ne nous est pas favorable. Un passé riche en émotion que l’on désire idéaliser à tout prix car toute l’histoire de notre enfance, notre jeunesse, notre famille s’y trouve.
Ainsi, le passé fait office de valeurs sûres et authentiques en passe d’être édulcorées par la société de consommation actuelle.

 

Gage de qualité

vintage2De nos jours, on ressent encore les impacts de la guerre qui a laissé dans nos mémoires, un souvenir impérissable, d’un côté parce qu’elle a été vécue par nos parents et grands-parents et d’un autre, parce qu’elle a laissé des traces esthétiques d’une qualité irréprochable dans la vie de tous les jours.
Par exemple, dans les années 60, on ne s’habille pas au hasard mais c’est une façon de vivre particulièrement soignée qui traduit une grande estime de soi et des autres. A cette époque, s’habiller était un rite, un plaisir et un lieu d’invention où se côtoient les bourgeoises modèles montrant fièrement leur féminité avec l’élégance de leurs tenues.
Il devient alors difficile de ne pas adopter certains critères indémodables qui restituent aux accoutrements, toute leur dignité !

Un simple effet de mode ?

vintage3Ce qui est étonnant, c’est que le vintage ne se limite pas uniquement dans nos garde-robes. Effectivement, tous les secteurs sont touchés par cette vague rétro qui est de plus en plus marquée de nos jours.
Si le keffieh a longtemps fait la fierté de la péninsule arabique, il a rejoint la panoplie punk aux côtés du perfecto dans les années 80, pour ensuite se populariser dans les années 90 avec les manifs lycéennes. Pour en savoir plus, voir ce site !
Du côté de l’automobile, le Vespa et le Fiat 500 font leur grand retour en scène, sans oublier les produits électroménagers avec les réfrigérateurs SMEG.
Notre époque est révolue, mais l’on ne cesse pas pour autant de convoiter les produits classiques à succès.

joelle rousseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *